Articles

Essayer le libéralisme

Sous la pression du positionnement de la NVA (et de sa solide première place dans les sondages d’opinion en Flandre) et des sorties d’Alain Destexhe qui souhaite un courant libéral-conservateur au sein du MR, le débat entre conservatisme et social-libéralisme s’intensifie côté francophone.
Ce débat est en partie la résultante d’une difficulté à être simplement, mais radicalement, libéral en Belgique francophone.

Non à la collectivisation des indépendants

Depuis plusieurs années, le combat en faveur du statut des indépendants apparaît comme la quintessence du combat pour l’entrepreneuriat, ou à tout le moins comme un des rares espaces où des marges de manœuvres politiques existent au niveau fédéral belge.

Or, un nombre important d’indépendants le sont pour des raisons liées à la nature de leurs activités (ex. : professions libérales) et non au développement d’une entreprise en tant que telle. Tous les indépendants ne sont donc pas des entrepreneurs, et ces derniers se plaignent pour la plupart moins de leur statut que de leurs conditions de travail.

Sauvons les PPP

Entre les cow-boys du photovoltaïque et le far-west du tax shelter, de récentes déclarations questionnent en profondeur la logique de Partenariat Public Privé (PPP) au sens large.Certains préconisent de jeter le bébé avec l’eau du bain.Attention, danger!

Pour une VOKA wallonne

Sur les deux plans suivants, le patronat wallon doit s’inspirer de la Flandre :

-la fusion de l’organisation patronale régionale et des chambres de commerce ; -la dynamique de proposition au niveau socio-économique.
Depuis janvier 2004, le Vlaams Economisch Verbond s’est allié avec les huit Chambres de Commerce flamandes.  Cette initiative a notamment permis de simplifier le paysage de la représentation patronale flamande.  Elle peut ainsi peser de façon plus importante sur le débat politique et donner l’exemple en termes de rationalisation du paysage socio-économique régional.

Gouvernance PME - Témoignages

Image

Marxiste or not marxiste

Le débat relatif au marxisme de la politique gouvernementale est intéressant sur deux plans principaux.

Premièrement quant à la forme, il est amusant de voir une série de commentateurs se transformer en vierges effarouchées alors que leur niveau d’indignation n’a d’égal que leur énergie quotidienne à interpréter, inconsciemment peut-être, l’économie avec des lunettes marxistes.

La forêt des classes moyennes derrière l’arbre des minorités économiques

LCG – Le Blog du Dirigeant-Investisseur.  L’intitulé de ce blog doit certainement pousser certains esprits formatés à penser qu’il s’agit d’un blog à l’attention des très riches qui ne savent plus quoi faire de leur argent. Pourtant, ce blog ne s’adresse pas en priorité à Bernard Arnault, mais bien plus à la classe moyenne qui entreprend.